19/6: Nouvelles tensions commerciales

Les relations commerciales se tendent à nouveau entre les USA et ses partenaires commerciaux (maintenant la Chine) suite aux dernières barrières tarifaires mises en place par D.Trump. Si les marchés avaient relativement bien réagi jusqu'à présent, l'escalade annoncée cette nuit par D.Trump suite à l'alignement des barrières tarifaires chinoises avec celles de D.Trump (la semaine dernière) fait craindre une escalade incontrôlée de la situation et le déclenchement d'une guerre commerciale totale.

Il nous semble que le marché se réveille un peu tard car cela fait longtemps que nous avons cette crainte mais comme on dit, le marché a toujours raison....

Europe

Le Sigma Whole Europe Index est à nouveau sous ses 3 supports majeurs: une horizontale, sa moyenne à 50jours et sa moyenne à 200 jours. LA situation semble donc, une fois de plus, particulièrement délicate pour le marché.

 

 

Le CAC qui s'est montré particulièrement fort durant le rebond des indices est au contact d'un support majeur. Une cassure de ce niveau serait particulièrement inquiétante.

 

USA

Le Sigma Whole US Index est au contact d'une résistance majeure et semble donc à risque d'un reflux de ses cours. Etant donné le contexte de tensions commerciales grandissantes et la situation technique du marché américain, il nous semble que le risque/rendement est en faveur de shorter ce marché. Le stop loss idéal se situe au-dessus de la résistance horizontale.

 

Conclusion

Malgré les tensions commerciales grandissantes, les indices américains restent bien orientés. Il semble que les investisseurs américains sont persuadés que les USA n'ont pas grand chose à perdre et tout à gagner dans une guerre commerciales. L'arrogance américaine ne cessera jamais de me surprendre...

12/6: Le sommet Trump Kim Jung Un semble être un succès

Communication importante: nous savons que nous sommes actuellement moins présents dans le chat et que nous ne proposons plus de nouveaux trades depuis plusieurs semaines. Nous sommes depuis plusieurs semaines en négociation pour un contrat majeur, et les développements que nous devons faire en vue d'obtenir ce contrat nous prennent beaucoup de temps, ce qui nous empêche de pouvoir suivre des positions de trading au quotidien. Dans ce contexte, nous préférons ne pas ouvrir de nouvelles positions si nous ne sommes pas en mesure de les suivre de manière attentive.

 

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

Europe

Le Sigma Whole Europe Index reste bloqué sous 3 résistances majeures: ses moyennes à 50j et 200j et une horizontale. Il est indispensable de franchir ces niveaux afin d'écarter le danger car le marché reste très fragilisé depuis la crise italienne.

 

 

Le CAC reste au-dessus d'un support horizontal majeur. Tant que ce niveau est préservé, une approche constructive peut être maintenue dans le marché. La même situation constructive semble également être en place sur le DAC et l'Estoxx.

 

USA

Le Sigma Whole US Index est au contact de sa résistance majeure à 2650. Une cassure confirmée de ce niveau (2 clôtures consécutives au-dessus) signalerait la fin de la période de consolidation débutée en février et la reprise (probable) du bull-market.

 

 

Au niveau des indices majeurs, le Nasdaq et le Russell200 sont bien en avance dans la dynamique haussière (réalisations de nouveaux sommets) tandis que le S&P500 et le Dow Jones Industrials sont légèrement à la traine. Une cassure des résistances horizontales sur le S&P500 et le Dow Jones Industrials serait très positive pour la dynamique haussière à court terme.

 

Conclusion

Le marché européen reste fragilisé depuis la crise italienne même si les indices majeurs reste dans une position constructive. Au niveau des USA, le sommet Trump/Kim Jung Un a focalisé l'attention des investisseur laissant presque oublier qu'une réunion de la Fed est à l'agenda cette semaine. Néanmoins, comme une hausse des taux a été bien télégraphiée par J.Powell et que le marché l'a bien intégré, nous ne nous attendons pas à une réaction violente des indices suite à l'annonce de la Fed. Les résistances en place sur les USA et l'Europe doivent impérativement être cassées afin de restaurer une dynamique haussière globale sur le marché.

 

 

7/6: Les USA en grande forme

Si les indices européens semblent accuser le coût depuis la crise italienne, il faut bien reconnaître qu'une fois de plus le marché américain semble immunisé contre tout risque extérieur et ses différents indices majeurs performent très bien.

Europe

Le Sigma Whole Europe Index reste sous 3 résistances majeures: une résistance horizontale, sa moyenne à 50 jours ainsi que sa moyenne à 200jours. Un franchissement de ces trois niveaux est indispensable afin de pouvoir adopter une approche plus constructive sur le marché européen et limiter le risque de baisse à court terme.

 

 

La séance de ce mercredi a été constructive sur le CAC, et une poursuite de la hausse à court terme semble envisageable d'un point de vue technique.

 

USA

Le Sigma Whole US Index est proche de sa résistance majeure à 2650 points. Un franchissement de ce niveau (2 clôtures consécutives) confirmerait la fin de la période de consolidation et la reprise du bull market.

 

 

Certains indices US, et non des moindres ont déjà leur résistance et réalisent de nouveaux sommets historiques depuis plusieurs séances. Ceci est bien évidemment un élément positif pour le marché dans son ensemble.

 

Conclusion

Le marché européen dans son ensemble est à risque. Les dégâts causés par la crise en Italie ne sont pas encore "digérés" et une hausse rapide est indispensable pour écarter le danger. Au niveau des indices américains, des résistances majeures viennent d'être cassées et d'autres indices sont sur le point d'en casser, ce qui améliore donc considérablement l'environnement technique outre atlantique et nous pousse à croire que la hausse devrait se poursuivre à court terme. Bien entendu la réunion du G7 de ce week-end pourrait amener sa part de volatilité si D.Trump fait encore l'un ou l'autre déclaration fracassante...

 

5/6: Un environnement difficile à décoder

Suite à l'annonce de formation d'un gouvernement en Italie, le marché européen a été en mesure de rebondir significativement en fin de semaine dernière. Néanmoins, dans le même temps, la mise à l'écart de Mariano Rajoy en Espagne (suite à l'échec d'un vote de confiance) et la mise en place de barrière tarifaire par les USA sur des produits européens continuent d'entretenir cet environnement d'incertitude où nous avons (personnellement) l'impression que les choses pourraient déraper à n'importe quel moment.

Cet environnement n'est bien entendu pas le meilleur pour investir en bourse, et nous restons donc prudents.

Aux USA, comme à leur habitude, les investisseurs considèrent qu'ils sont immunisés de tout risque extérieur, et il semble déjà envisager qu'ils seront certainement gagnants d'une éventuelle guerre commerciale, ce qui permet à leurs indices de continuer leur progression. L'arrogance des investisseurs américains ne cessera jamais de me surprendre...

Europe

Le Sigma Whole Europe Index a testé une résistance horizontale majeure ainsi que sa moyenne à 50jours. Malheureusement, l'indice n'a pas été en mesure de surpasser ces niveaux et il se retrouve donc une nouvelle fois en situation délicate. Il est important que les plus bas de la "crise italienne" ne soient pas enfoncés car cela serait extrêmement négatif du point de vue technique. Pour l'instant, une attitude constructive peut toujours être envisagée.

 

 

Le CAC est venu fermer un gap qui était ouvert. il est important que l'indice poursuive sa hausse car un retournement après avoir fermé le gap n'est pas un élément positif du point de vue technique. Le DAX est également en situation délicate car il se situe juste sous une résistance majeure. Une cassure de ce niveau est indispensable pour écarter le risque d'une nouvelle phase baissière.

 

USA

Le Sigma Whole US Index continue sa progression, rien ne semble en mesure de le faire dérailler: ni la hausse des taux, ni les craintes de guerre commerciale, ni l'appréciation du dollar, le marché américain semble une fois encore immuniser de tout risque... Au vu du graphique il nous semble de plus en plus probable que les sommets récents seront bientôt retestés et nous pensons même qu'ils seront surpassés.

 

 

En effet, les "indices moteurs" du marché américains (Nasdaq et Russell2000) ont déjà surpassé leurs sommets, ce qui nous laisse penser que le reste du marché US va suivre dans les prochaines séances.

 

Conclusion

L'environnement technique s'est complètement transformé suite à la crise italienne et les indices européens semblent désormais considérablement fragilisés. A l'inverse, l'environnement technique s'est considérablement amélioré aux USA et nous pensons que la hausse devrait se poursuivre sur ce marché dans les prochaines séances.

 

1/6: L’incertitude de toutes parts

La crise en Italie semble s'apaiser avec les rumeurs de plus en plus insistantes de la formation d'un nouveau gouvernement. D'un autre côté l'annonce par la maison blanche hier de la mise en application des barrières tarifaires sur l'aluminium et l'acier pourrait être le déclencheur d'une nouvelle crispation entre les différents partenaires commerciaux. Nous ne comprenons pas comment se fait-il que le marché ne réagisse pas négativement sur cette nouvelle. Certes, la maison blanche prend la précaution d'annoncer en parallèle des avancées positives dans les négociations avec la Corée du Nord, mais il n'empêche qu'une guerre commerciale pourrait être dévastatrice.

Europe

Le Sigma Whole Europe Index reste sous pression mais rebondit bien ce vendredi, l'annonce de la probable  formation d'un gouvernement en Italie apaise les investisseurs. Il sera important de voir si les moyennes à 50jours et 200 jours peuvent être surpassées en clôture. Le marché étant survendu à court terme, notre modèle d'analyse de tendance pourrait donner un signal d'achat en clôture.

 

 

Le CAC s'est arrêté sur un support majeur. Le rebond de ce vendredi pourrait être le début de quelque chose de significatif.

 

USA

Le Sigma Whole US Index reste au-dessus de ses supports, mais il n'y a aucune impulsivité (ni dans un sens ni dans l'autre), ce qui nous pousse donc à considérer que le marché américain reste en situation de consolidation pour l'instant.

 

 

Conclusion

La résilience du marché malgré les mauvaises nouvelles doit être interprétée comme un signe de force relative. Néanmoins, il est toujours à craindre que les tensions commerciales puissent s'exacerber durant le week-end. Il faut donc rester prudent malgré tout et ne pas prendre de position trop agressive.

 

25/5: Nervosité autour du sommet américano-coréen

L'annonce ce jeudi de l'annulation du sommet entre le leader nord-coréen et D.Trump a été source de volatilité dans le marché. Heureusement pour les investisseurs, les commentaires "accommodants" (voir complaisants) de la Fed (dans les minutes de sa réunion du mois de mai) qui avait été publié mercredi semblent avoir fortement rassurer les investisseurs sur le cycle de resserrement monétaire et la nouvelle détente sur les taux à donc permis aux indices de se maintenir. Le marché semble à nouveau très résilient, et une poursuite de la hausse nous semble être le scénario le plus probable à courts termes.

Europe

Le Sigma Whole Europe Index a connu un reflux de ses cours ce jeudi mais l'indice reste largement au-dessus de ses moyennes à 50 jours et 200 jours. De plus ces deux moyennes sont à nouveau haussières. Tant que l'indice reste au-dessus des 2150, le scénario haussier reste celui à privilégier.

 

 

Au niveau des indices majeurs, il est important que le CAC se maintienne au-dessus des 5540 et le DAX au-dessus des 12850. Il serait également préférable que  le DAX et le Stoxx600 réalisent de nouveaux sommets annuels dans les prochaines semaines afin de conserver une dynamique haussière forte.

 

USA

Le Sigma Whole US index  continue de consolider au-dessus des 2550 et le marteau réaliser durant la séance de ce jeudi nous semble être un élément en faveur d'une nouvelle phase haussière. Il nous semble que les 2650 points devraient être testés dans les prochaines semaines.

 

 

Au niveau des indices individuels, le Nasdaq et le SP500 restent au-dessus de leur support de consolidation tandis que le Dow Jones Transport semble être sur le point de casser ses sommets récents. L'environnement technique semble de plus en plus porteur.

 

Conclusion

L'environnement technique continue de s'améliorer sur le marché américain et la consolidation de cette semaine n'a pas causé de dégâts majeurs sur le marché européen. Il semble donc que le scénario haussier à court terme soit celui à privilégier à courts termes.

 

 

24/5: Une séance de consolidation

Les bourses européennes et américaines ont connu une plus volatile ce mercredi en raison des craintes politiques en Italie et de craintes d'annulation du sommet entre le leader coréen Kim Jung Un et D.Trump. Mais en fin de séance, suite à des commentaires rassurant de la Fed (dans les minutes de sa réunion du mois de mai) concernant le cycle de resserrement monétaire,  les indices américains se sont retournés à la hausse et ont clôturé la séance en positif.

Europe

Il est beaucoup trop tôt pour dire si la séance de ce mercredi marque un tournant ou pas dans la hausse récente. Il est vrai que le Sigma Whole Europe Index a buté contre une résistance majeure mais tant que les indices leaders comme le CAC (également le FTSE) ne repassent pas sous leur sommet récemment franchi, une attitude constructive reste de mise.

 

USA

La situation est inchangée depuis hier: le Sigma Whole US Index est coincé dans un trading range délimité par sa moyenne à 200jours pour le bas et 2650 pour le haut. Il faut attendre la cassure de ce triangle pour (espérer) jouer le prochain mouvement impulsif.

 

Conclusion

La situation n'a pas évolué depuis hier, nous gardons une attitude relative constructive sur l'Europe (surtout le CAC) et nous gardons un biais négatif sur le marché US tant que le triangle de consolidation n'est pas cassé. A ce stade, il est difficile de savoir si le temps qui passe est en faveur d'un scénario positif ou négatif.

23/5: L’Europe au contact de résistances, les US se replient

L'actualité politique et géopolitique se réinvite à l'avant plan de l'actualité avec d'une part les problèmes de formation d'un gouvernement en Italie et d'autre part les tensions entre les USA et la Chine (ainsi que la Corée du Nord) qui refont surface. Il est difficile à ce stade d'anticiper la réaction du marché mais étant donné la forte progression des indices (surtout en Europe) au cours des deux derniers mois, ces événements pourraient bien servir d'excuse aux investisseurs pour prendre des bénéfices.

Europe

Après avoir connu une excellente performance depuis le début du mois d'avril, les indices européens sont revenus au contact de leurs sommets annuels. Certains indices comme le CAC et le FTSE ont réalisé de nouveaux sommets mais d'autres indices majeurs comme le DAX, l'EuroStoxx 50 et le Stoxx600 restent à la traine. Si la cassure haussière du CAC et du FTSE est un élément positif pour le marché et nous donne raison pour avoir privilégié le CAC comme instrument haussier durant le rebond, il est indispensable que le reste du marché suive sinon des divergences négatives vont apparaitre et cela n'est jamais bon du point de vue technique.

 

USA

Le Sigma Whole US Index reste au-dessus de sa moyenne à 200 jours mais ne parvient plus à réaliser de nouveaux sommets de courts termes. Ceci est donc un signe d'inquiétude majeur pour nous. Nous ne sommes pas convaincu que la période de volatilité soit (totalement) terminée même si nous admettons volontiers que le pire a sans doute été évité et que la situation actuelle s'apparente plus à une consolidation horizontale plutôt qu'à une réelle correction de marché.

 

 

Au niveau des éléments clés à surveiller, nous avons à la hausse les 2800 points sur le SP500 et les 7000 points sur le Nasdaq tandis que nous avons à la baisse une remontée de la volatilité au-dessus de 15, une cassure des 3.1% sur le 10ans américains, une cassure de la moyenne 200 jours sur le SP500 et une cassure des 10050 sur le Dow Jones Transport. En dehors d'une cassure de ces bornes (à la hausse ou à la baisse), le marché reste dans une situation de consolidation.

 

Conclusion

Le marché européen a réalisé une belle progression et une poursuite de la hausse au départ des niveaux actuels confirmerait une probable nouvelle phase haussière sur ce marché. A l'inverse, le marché américain reste dans une situation de consolidation et une cassure soit des supports ou des résistances est requise afin d'avoir un mouvement impulsif à trader.

18/5: Le CAC et le Russell2000 cassent à la hausse

S'il est bien un élément surprenant dans le marché en ce moment, c'est le manque d'homogénéité entre les différents indices, même au sein d'un même marché.  L'Europe reste malgré tout bien orientée tandis que les USA sont dans une phase d'incertitude majeure en raison de la hausse des taux. En effet, le 10ans américains vient de franchir le seuil psychologique des 3.1% et cela pourrait provoquer un retour de la volatilité sur le marché si le 10ans poursuit sa progression maintenant qu'il a franchi sa résistance majeure à 3.1%

Europe

Le Sigma Whole Europe Index reste en-dessous de ses sommets du début d'année mais le CAC vient de réaliser un nouveau sommet. Il est donc difficile de savoir si le CAC est en avance par rapport à la cassure ou si au contraire il est victime d'une euphorie passagère.

 

 

Néanmoins, comme l'indice small caps européens est également proche de ses sommets, nous considérons que le CAC est probablement leader dans la hausse et que le reste du marché va probablement suivre en allant rechercher les sommets annuels sur les différents indices.

 

USA

Le Sigma Whole US Index montre à nouveau des signes distribution. Il est vrai que la hausse des taux commence à inquiéter les investisseurs et nous pourrions donc assister à un regain volatilité sur ce marché même si jusqu'à présent la VIX reste sous les '15'.

 

Conclusion

Le marché européen reste bien orienté et le CAC joue le rôle de leader. L'indice français reste notre indice préféré, à ce jour, pour prendre des positions longues en raison de son momentum fort. Aux USA, la situation est nettement plus mitigée et la hausse des taux longs (10ans US) nous fait craindre une nouvelle phase baissière dans les prochaines séances. Le NDX reste, selon nous, l'indice à utiliser pour les positions shorts.